Skip to content

La guerre des emplacements pour les foodtrucks dans le Trégor

Dans la commune de Saint-Michel-en-Grève, une pétition a été lancée pour aider le foodtruck 110  crêpes  à s’implanter dans la commune. Les emplacements  constituent une problématique réelle pour les restaurateurs ambulants qui n’ont plus d'autre choix que de trouver des alternatives.

Des emplacements publics et des difficultés qui ne cessent de croître. Pour la gérante du foodtruck 110 crêpes, les conflits sont récurrents. « Les restaurateurs fixes ne veulent pas de nous parce qu'on on paie moins de charges » déplore-t-elle. Alors qu’elle souhaite s’implanter à Saint-Michel-en-Grève, elle accuse le coup. « J’ai juste eu une autorisation orale par l’adjoint du maire alors qu'en plus, c'est un emplacement éloigné du centre-ville. » Certains habitants se sont rebellés et ont mis en place une pétition pour aider Sandy, la gérante du commerce ambulant. «Ils ne veulent plus que les restaurants du centre-ville aient le monopole» affirme-t-elle.

Sandy, la gérante du foodtruck 110 crêpes préparant à manger pour ses clients.

« Ils ne veulent pas que les restaurants du centre-ville aient le monopole »

Dans les Côtes-d’Armor, ces difficultés à obtenir des emplacements ne sont pas isolées. Nicolas, qui gère le foodtruck Chez Niko à Pommerit-Jaudy a été confronté à des problèmes similaires. Les terrains concédés par la mairie ne lui permettaient pas d’avoir de l’électricité. Selon lui, ce problème est en partie lié aux lenteurs administratives. « Déjà pour avoir un emplacement, il faut s’y prendre un an à l’avance » s'insurge-t-il. Mais que les plus réticents se rassurent, des solutions existent pour pallier à ces problèmes municipaux.

Les emplacements privés, une issue ?

De nombreux propriétaires de foodtrucks doivent mettre en place des alternatives s’ils souhaitent pérenniser leurs projets. La plus fréquente est celle qui consiste à se rabattre sur des emplacements privés. C’est la solution qui a été adoptée par le Snacking Bus à Lannion. Ce foodtruck aux allures londoniennes propose un service de restauration sur le parking du grand magasin « Les Jardins du Léguer ». Situé à proximité d’un rond-point, le restaurant aux quatre roues assure une visibilité qu’il n’avait pas avec les emplacements publics. « Ceux que la mairie nous proposait étaient cachés des habitants ». On a cherché à avoir des réponses de la mairie de Lannion. Mais celle-ci n'a pour l'instant pas donné suite à nos appels au sujet du « manque d'attractivité » des emplacements proposés.

En tout cas, les gérants de foodtrucks s’accordent tous sur un point : ils espèrent dans l’avenir, avoir plus de flexibilité dans l'obtention d'emplacements.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Return to Top ▲Return to Top ▲