Skip to content

Romillé. Une jument au service de la population

Pendant le confinement, Marie-Laure et sa jument assurent la livraison à domicile pour les habitants. L'entraide de proximité permet au village de mieux supporter la crise sanitaire.

Depuis le début du confinement, Marie-Laure et sa jument sillonnent les rues du petit village breton pour livrer de la nourriture aux habitants. Le 16 mars dernier, Emmanuel Macron a annoncé un confinement strict pour tous les français afin de lutter contre la propagation du Covid-19. La solidarité est de rigueur pour assurer le ravitaillement des plus vulnérables. La jeune femme a décidé de mettre sa calèche au service des petits commerces de Romillé. “Les boutiquiers sont les premiers touchés par cette crise. Ils se retrouvent en grande difficulté économique. J’ai donc décidé de m’associer avec eux pour livrer les personnes qui ont peur de se déplacer.” explique-t-elle. Les clients passent commande auprès de la cavalière par SMS ou par voie électronique. Marie-Laure fait ensuite le tour des boulangeries, de la boucherie, du primeur et de l’épicerie de la commune pour préparer les paniers des habitants. Elle livre entre 10 et 15 commandes par jour.

“Ce sont essentiellement des personnages âgées qui font appel à mes services”, précise-t-elle. Les grandes surfaces sont des lieux à risques pour ces personnes, ainsi la livraison à domicile est une alternative que beaucoup adoptent. “Cette initiative nous permet de garder du lien avec nos clients. Il faut trouver des solutions pour tout le monde et surtout pour les plus exposés au Covid”. confie Anne Denay, gérante de la boulangerie Au bonheur gourmand. Crise sanitaire oblige, Marie-Laure ne quitte jamais son masque et ses gants. Sa calèche est équipée d’une bassine de javel lui permettant ainsi de désinfecter ses équipements régulièrement. Lors des livraisons, la distanciation sociale est respectée et les paiements dématérialisés privilégiés.

La calèche comme vitrine pour les commerçants

La livraison à domicile n’est pas la seule activité de la jeune femme. Elle soutient les commerçants du village en affichant gratuitement sur sa calèche des affiches publicitaires. Avec sa jument, elle circule régulièrement autour de l'Église pour assurer une visibilité aux petites boutiques de la commune. Cette initiative a été pensée par la mairie pour relancer le commerce de proximité. “Nous sommes conscients des impacts de la crise sur le circuit court. La calèche de Marie-Laure permet de faire connaître aux habitants les dates de réouvertures de certaines boutiques. Nous comptons sur la solidarité des romilléens et des romilléennes pour consommer local.” explique la maire.

La calèche permet aussi de promouvoir certains services peu connus des résidents. Ainsi, nous pouvons voir sur cette dernière les coordonnés d’un cabinet de réflexologie. “Je ne savais pas du tout que cette activité était présente à Romillé. C’est un moyen ludique de communiquer autour de ça, ça attire l’œil des enfants, on est intrigués”, confie Pierre, un habitant du village.

Et après le confinement ?

Le 11 mai signe la fin du confinement pour les français. L’avenir inquiète autant qu’il interroge. Si le Premier ministre a annoncé que les personnes âgées pourront, elles aussi, être déconfinées, leurs déplacements devront rester très limités.

Marie-Laure compte bien poursuivre ses services de livraison pour accompagner les plus vulnérables. “A long terme, j’aimerai en faire mon activité principale. Aujourd’hui je ne peux pas en vivre, je ne suis pas assez sollicitée. Je travaille actuellement avec la nouvelle municipalité pour développer des projets originaux. J’emmène régulièrement ma jument chez le vétérinaire et le maréchal ferrant, il faut que je rentabilise mes frais” explique cette dernière. La cavalière cherche donc des solutions pour tirer des bénéfices de son activité. Elle a commencé à démarcher certaines boutiques pour proposer aux clients les plus fidèles un tour de calèche dans le village et aux alentours. En échange, les commerçants devront lui verser une cotisation mensuelle. Ce système de partenariat peut alors inciter les habitants à consommer local. Les tours de calèche proposés par Marie-Laure permettent également de mettre en avant un moyen de transport alternatif, bon pour l’environnement.

____________________

Contact : 06 80 61 33 92

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Return to Top ▲Return to Top ▲